Intervention Laurent Gay

Rencontre avec Laurent Gay, à l’auditorium de Saint Laurent le 7 mai 2019.

 

 

Dans le cadre des actions de préventions, et d’informations à destination des collégiens de Saint Laurent, les niveaux 4ème et 3ème ont rencontré Laurent Gay, mardi 7 mai 2019.

Laurent Gay est aujourd’hui conférencier, il sillonne la France pour apporter son « témoignage de vie et d’espérance » [1]. Enfant des banlieues, ancien toxicomane, il a connu l’enfer de la prison, malade du sida, il a trouvé une force incroyable avec la découverte de Dieu alors qu’il était en prison.

Après une prise de parole, d’Alain Escure, notre chargé de pastorale, Laurent Gay se présente et raconte son expérience. Il explique comment, victime du harcèlement scolaire, et dans un milieu familial peu démonstratif et peu rassurant, il bascule dans la drogue. Déscolarisé à 14 ans, il perd cette année-là, un premier ami des ravages des drogues et en particulier des risques d’overdose.

Il explique l’addiction en termes forts : « le plaisir conduit à une véritable souffrance ». Il raconte aussi, comment il traverse une première phase de déni, il ne se rend alors pas compte de l’intensité de sa dépendance aux « produits » qu’il consomme.

Laurent Gay, évoque les soirées, « toujours plus », avec la prise d’alcool, jusqu’au coma éthylique, il nous explique comment il s’enfonce davantage dans les méandres de la dépendance : « on se fait piéger ».

Il enchaîne ensuite sur les différentes formes d’addiction, en montrant toujours cette dépendance, ce piège qui brouille les perceptions et la réalité.

Les jeunes aujourd’hui sont très touchés par les addictions au numérique et plus précisément aux jeux vidéo. Laurent Gay évoque cet univers avec les mots des ados, ils se reconnaissent dans les noms de jeux évoqués, quelques sourires crispés se dessinent sur les visages.  Plusieurs fois il s’adresse à son auditoire avec des termes forts « les filles vous êtes des princesses, les garçons, fils de roi » ; « n’ayez pas peur de découvrir la belle personne que vous êtes ». Nous recevons tous un message empli de bienveillance.

Laurent Gay prend aussi le temps d’évoquer les dangers de la pornographie, en expliquant que ces images entrainent une relation toxique à l’autre, et qu’elles provoquent un court-circuit des émotions « qui tournent àl’envers ».

Il explique ensuite avec une profonde émotion comment emprisonné à Frênes, il découvre Dieu. Il avait peur de l’enfer, il dit s’être tourné vers Dieu et avoir reçu en retour une image d’un visage qu’il pense être celui du Christ.

Passé le temps des interrogations, de la guérison, il décide d’être « un missionnaire » comme il se plait à dire dans la description qu’il fait de lui sur son site personnel.

Avant les quelques questions des élèves il conclue ainsi : « la plus grande misère que je rencontre c’est un vide spirituel », ces mots sonnent forts, les élèves écoutent calmement, et l’on sent une certaine solennité dans les esprits, beaucoup d’émotions aussi pour l’ensemble de l’auditoire.

 

« Soyez la fierté de vos parents ».

Pas moralisateur, ni donneur de leçons, Laurent Gay nous invite à réfléchir sur le sens de notre présence sur Terre, au-delà d’un simple témoignage sur l’addiction en général, son message est fort et porteur d’un sens réel pour nos élèves.

 

Nathalie RENAUD le NAOUR

[1] Citation depuis sa page d’accueil, laurentgay.com